Ninja!

12 sept. 2016


Après la réforme sociale de Restauration de Meiji, beaucoup de samouraïs furent contraints à la clandestinité et quittèrent le Japon pour l'occident. Parmi les descendants de ces guerriers apatrides, se trouve Mikage Kirio, une jeune ninja reconvertie en garde du corps. Elle assure la protection de James Rod, un riche philanthrope et au fil du temps une relation père-fille se noue entre eux. À la mort de son ''père adoptif'', Mikage lui fait la promesse de retourner au Japon pour vivre une vie normale. Ce qui va s'avérer plus compliqué que prévu...



L'avis d'Arlé!

L'autre jour, je lisais Meru Puri de la même mangaka, que j'ai connu comme beaucoup grâce à Vampire Knight. Et ses dessins, ses histoires me manquaient un peu... Puis j'ai vu ce petit dyptique qui en plus, traitait d'un sujet qui m'avait l'air aussi sympa qu'original dans les shojo: les ninja et samourais.

La première chose qui frappe (aoutch!) en feuilletant le manga, c'est l'héroïne, Mikage: au premier coup d'oeil, j'ai cru qu'il s'agissait de Yuki (Vampire Knight) qui on ne saurait pas trop pourquoi, avait quitté le monde des vampires pour celui des ninjas. J'ai cru au recyclage de personnage durant un moment... Ceci dit, en parlant de chara design, j'ai apprécié retrouver le trait si particulier de Matsuri Hino. Ses dessins gracieux, fins et précis, où il y a toujours un petit quelque chose de solennel, noble qui s'en dégage (si si j'vous jure, ça me fait vraiment penser à ça!).
Même si j'ai apprécié Mikage en mode "adolescente civile" ainsi que les duos qu'elles forment avec plusieurs personnages, j'ai quand même été un peu déçue au niveau de ceux-ci, que j'ai trouvé creux, et parfois même horriblement stéréotypés. Quand ils ne sont pas carrément effacés, comme ce pauvre Kotarô qui aurait pu apparaître un peu plus dans l'histoire..

Histoire qui pour le coup, ne nous laisse pas le temps de souffler! Ce manga est un condensé d'action dans laquelle on nous plonge dès les premières pages. Plusieurs fois, certains éléments ou événements m'ont fait penser au déroulement d'un film d'action bien hollywoodien, pour te dire. On ne s'ennuie pas un instant, l'histoire avance vite et en ce sens, Matsuri Hino réussit à créer un manga divertissant comme elle le souhaitait. Néanmoins, ça avance beaucoup trop vite: je me suis parfois sentie perdue ou complètement dépassée par l'histoire, qui se résume en une grande suite de péripéties et de rebondissements. On ne se pause pas un seul instant au plus près des personnages pour mieux les ressentir, ils n'ont pas de personnalité et c'est vraiment dommage. De ce point de vue, je suis assez déçue, car dans les autres séries lues de cette mangaka, je n'ai jamais vu ça. Les personnages sont presque là pour desservir l'histoire, plutôt que celle-ci découlent de ces premiers. L'auteure nous a habitués à connaître, apprécier (ou pas) ses personnages en prenant le temps de se pauser dans ses intrigues, dans ses précédentes histoires. Ce qu'elle ne fait pas ici, au point que ça puisse laisser un sentiment de travail bâclé...

Cependant, Shuriken & Pleats se révèle toutefois être une lecture bien sympathique, dynamique et dont on espère que le second tome le surpasse. A ce niveau, l'histoire est bien découpée, la fin arrive au bon moment au niveau de l'intrigue et de l'évolution de la relation entre les personnages: on a envie d'en savoir plus et on se laisse tenter par le second tome!




Et toi, t'en penses quoi? ;)

P'tits mots:

Laisser un p'tit mot: