Amitié dans la peine, amitié certaine

12 juil. 2016

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement... Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… 

(Couverture et résumé sur Livraddict)

Autant qu'on se le dise, je ne suis pas très branchée chick-lit de base. Mais jusqu'ici, le peu de roman que j'ai lu de ce registre m'ont bien plu. Et Le premier jour du reste de ma vie est un titre qui ne déroge pas à la règle!
Malgré le fait de l'avoir lu en plusieurs petites coupures (j'ai horreur de faire ça pour les romans court, ça casse toute l'immersion...), j'ai apprécié cette lecture. C'est bien écrit, ça se lit vite, et les personnages sont aussi attachants que divers.
C'est un point que j'ai beaucoup aimé, dans ce roman. Les personnages ont tous leur personnalité bien à eux, avec leurs histoires, parfois touchantes, parfois drôles, d'autres plus tristes.
Celle de Marie, la protagoniste, dont on a trèèès envie qu'elle gifle son goujat de mari. Celle d'Anne, bout de femme rigolote et à l'histoire mignonne et touchante. Celle de Camille, pétillante avec un passé lourd et difficile. Quoi qu'avec ce personnage, j'ai parfois eu du mal (surtout au début) entre sa vulgarité et ses remarques graveleuses à tout bout de champ. Mais il y a aussi les autres personnages, que je te  laisse découvrir par toi-même.
Ce qui m'a par contre un peu chiffonnée, ce sont les étapes de la croisière. Alors, je n'en ai jamais fait, mais j'ai un peu trop souvent à mon goût retrouvé le cliché du clinquant, du touriste qui vadrouille vite fait dans un coin de la ville pour décréter plus tard qu'il en a visité le pays. ça m'a d'autant plus frappé lors d'une des étapes où ils disent être allé à la rencontre d'une ethnie locale.

Ceci dit, ce n'est pas une mauvaise lecture, loin de là. Outre ses aspects négatifs, Le premier jour du reste de ma vie incite à voyager, donne presque envie de faire comme l'héroïne: tout plaquer pour partir à l'aventure (très tentant... :3 ). Sans compter que l'on passe de bons moments à rire ou sourire en compagnie de personnages tous aussi exubérants les uns que les autres. Une bonne petite lecture légère, avec une chouette couverture au passage! 

P'tits mots:

Laisser un p'tit mot: